usine de retraitement de la hague adresse

Une promenade en minibus permet de compléter son information. La dernière modification de cette page a été faite le 7 novembre 2020 à 12:16. Devenues vétustes, quatre installations nucléaires de base (INB) de l'usine de la Hague doivent être démantelées à partir de 2010 pour être rendues saines. Trouver toutes les options de transport pour votre voyage de Gravelines à Usine de retraitement de la Hague ici. Dominique Verguèse, « L'usine de plutonium de La Hague est entrée en fonctionnement ». Collective intelligence is a mainstay of Orano. Die Wiederaufarbeitungsanlage La Hague (französisch Usine de Retraitement de La Hague) ist ein Industriekomplex der Cogema-Gruppe im Gebiet La Hague.Der etwa 2,5 Kilometer lange und etwa einen Kilometer breite Komplex erstreckt sich über das Gebiet der fünf Communes déléguées Beaumont-Hague, Herqueville, Jobourg, Omonville-la-Petite und Digulleville in der Commune nouvelle La Hague. Operated by Orano, formerly AREVA, and prior to that COGEMA (Compagnie générale des matières atomiques), La Hague has nearly half of the world's light water reactor spent nuclear fuel reprocessing capacity. Était une réaction à tweet de Reporterre relayant un article relativement médiocre, mais l’énoncé du tweet était particulièrement accrocheur :. Patrick Poivre d'Arvor, « Journal de 20 h ». Parmi les sept installations nucléaires de base (INB) qui composent le site Orano la Hague, l’INB 33 et l’INB 38, mises en service en 1966, ont progressivement réduit leur activité. C'est la troisième fois en moins d'un an que l'ASN met l'usine de la Hague en cause [22]. Les syndicats craignent que l'arrêt se prolonge. Il est successivement géré par le Commissariat à l'énergie atomique (1962-1976), la Cogema (1976-2006), Areva NC (2006-2018) et Orano (depuis 2018). Les autres contributeurs importants à la somme des rejets sont l’usine de fabrication de combustible de Springfields et l’usine de retraitement de La Hague. Pour cela, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) ouvre l'usine de Marcoule (Gard) en 1958. Cette usine d’une capacité de 800 tonnes sera bâtie sur le modèle des usines françaises de La Hague et ... son propre retraitement. Le 20 octobre 2015, Areva annonce la suppression de 346 postes d'ici à 2018, sur la base du volontariat [151]. « Les deux victimes de l'accident de la Hague ont succombé ». Pierre Couturier, « La construction du centre de La Hague ». La visite sert essentiellement « à rassurer le public sur les dangers du nucléaire après le drame de Fukushima » [153]. It has treated spent nuclear fuel from France, Japan, Germany, Belgium, Switzerland, Italy, Spain and the Netherlands. L'usine s'étend sur les communes de Jobourg, Omonville-la-Petite, Digulleville et Herqueville, soit sur 290 hectares [1]. Charles Vial, « La Hague : accoutumance ». La construction de l'usine coûte 400 millions de francs [13]. René Moirand, « Trois nouvelles usines pour 8 milliards de francs à La Hague ». Du ruthénium-rhodium a été retrouvé autour de l'usine de retraitement des déchets nucléaires Areva, dans La Hague (Manche). Il faut d'abord disloquer à l'explosif les blockhaus truffant le terrain, représentant 30 000 m3 de béton [8]. This shift to civil uses was supported by Valéry Giscard d'Estaing and strengthened by the 1973 oil crisis. The La Hague site is a nuclear fuel reprocessing plant at La Hague on the Cotentin Peninsula in northern France, with the Manche storage centre bordering on it. The La Hague site was built after the Marcoule site originally for producing plutonium for military purposes. The La Hague site is a nuclear fuel reprocessing plant at La Hague on the Cotentin Peninsula in northern France, with the Manche storage centre bordering on it. « Du Mox quitte Cherbourg pour le Japon ». L'usine de la Hague dispose actuellement de deux halls pour entreposer ses déchets les plus dangereux dans ce qu'elle appelle l'Installation nucléaires de base 116 (INB 116). « La France retraitera 150 tonnes de combustibles nucléaires allemands ». L'usine de retraitement de la Hague est un établissement industriel de la Manche, spécialisé dans le retraitement des combustibles usagés des centrales électronucléaires. A leur arrivée, les assemblages sont déchargés de leurs « châteaux de transport » pour être à nouveau entreposés. Selon la Cogéma, les effluents sont « traités et strictement contrôlés » [15]. Le 28 janvier 2013, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) met l'entreprise en demeure de respecter la règlementation pour 60 équipements « dont certains contiennent des niveaux très élevés de radioactivité » [22]. Pour pallier une éventuelle défaillance de celle-ci, une seconde usine d'extraction de plutonium est mise en projet. « Les usines nucléaires de La Hague sont occupées par une partie du personnel ». L'établissement, situé RTE DEPARTEMENTALE 901 à LA HAGUE (50440), est un établissement secondaire de l'entreprise ORANO CYCLE. Les travaux commencent en 1962 sur le plateau du Haut-Marais. René Moirand, « La zone de stockage des déchets radioactifs sera située à l'intérieur du centre nucléaire ». L'unité de production 2-400 (UP2-400) commence à être exploitée en 1966 pour le retraitement du combustible métal UNGG. Site officiel d'Areva, consulté le 17 avril 2015. René Bourbigot, 33 ans, et René Remaut, 31 ans, sont gravement brûlés par l'explosion du compensateur de dilatation d'une conduite d'eau chauffée à 220 degrés, durant des essais de montée en pression qu'ils surveillaient, Septembre 1976 : des traces importantes de tritium sont relevées dans la rivière, « Commissariat à l'énergie atomique - Le Centre de la Hague », monographie, Chambre régionale de commerce et d'industrie de Basse-Normandie, n° 70, 1967-1968, p. 165-197. avec AFP partager cet article Rome2rio facilite votre voyage entre Gravelines et Usine de retraitement de la Hague. La roue du dissolveur, un équipement de l'atelier de cisaillage de l'usine UP2-800, sur le site Orano la Hague, doit être changée. Un « Espace information » est aménagé à proximité de l'usine, ouvert gratuitement. Cependant, ils se sont avérés plus importants en 2003. À partir de cette date, l'usine s'oriente vers un traitement … « Fin du conflit des nettoyeurs de La Hague ». les effluents liquides, qui concentrent la quasi-totalité de la radioactivité sont vitrifiés (c’est-à-dire coulés dans un verre de haute sécurité et des conteneurs en acier inoxydable), en même temps que les produits de fission (résidus qui ne peuvent être recyclés). Au printemps 2015, une enquête publique est ouverte sur l'augmentation des capacités de stockage du site d'environ 12 000 conteneurs au sein de l'INB 116 [20][21]. L'usine consomme environ 520 GWh par an d'électricité. - trois INB sont en exploitation : les usines UP3-A (INB 116) et UP2-800 (INB 117), ainsi que la station de traitement des effluents STE3 (INB 118) « Entreposage de déchets nucléaires à La Hague : une enquête publique est ouverte ». En 2013, 3 100 personnes sont employées sur le site, auxquelles s'ajoutent environ 2 000 intérimaires [3]. René Moirand, « L'incident de la Hague provoque une polémique entre le maire de Cherbourg et le préfet de la Manche ». Sarah Caillaud, « Areva : 346 départs à La Hague ». René Moirand, « Un “détournement” de matériels contaminés relance la polémique autour du centre nucléaire de la Hague ». Orano Talents. Usine Areva de retraitement des déchets nucléaires de La Hague. « Des manifestants réclament “toute la vérité” sur l'accident de La Hague ». « Extension de l'entreposage de déchets à La Hague ». « Trois communes disent non à l'extension des installations nucléaires de La Hague ». « La Cogema pourra retraiter 1 600 tonnes de combustibles irradiés par an ». Comment. S' ajoutent 550 000 mètres cubes prélevés chaque année dans le barrage des Moulinets. In the past, the antinuclear movement argued that COGEMA would not succeed with reprocessing. Ce changement de statut provoque trois mois de troubles sociaux dans les sites de La Hague et de Marcoule[11]. René Moirand, « La communauté urbaine de Cherbourg s'oppose à l'extension de l'usine de La Hague ». Le 1er janvier 1977, le CEA cède l'usine à la Cogéma (Compagnie générale des matières nucléaires), qui gère désormais une usine de retraitement des déchets nucléaires visant à recycler le combustible des nouvelles centrales EDF [10]. « L'extension du centre de retraitement nucléaire de la Hague a été légalement déclarée d'utilité publique ». « Un cargo chargé de 16 tonnes de déchets radioactifs a quitté Cherbourg pour le Japon ». Jean-François Augereau, « Le premier colis de déchets radioactifs va quitter la France ». Un second dans les années futures sera nécessaire. Messmer et Bourges ». Les emplois liés au fonctionnement de l'usine pèsent également dans une région en difficulté économique, ainsi que la proximité de l'École d'applications maritime de l'énergie atomique, ouverte récemment à Cherbourg [6]. Le 19 août 1960, un premier décret déclare l'usine UP2 d'utilité publique. « Des combustibles usés des Pays-Bas livrés à Orano ». On y trouve des maquettes, des photographies, des schémas, des vidéos et divers objets qui permettent de comprendre le fonctionnement de l'usine et les protections qui s'y rattachent. Il semble aujourd'hui qu'aucun gramme de plutonium provenant de l'établissement de la Hague n'ait eu un usage d'armement. Ils sont de deux types : La quasi totalité des déchets qui arrivent dans l'usine sont recyclés. L'entreprise Saint-Gobain Nucléaire est chargée de la construction de l'usine. Entre 1968 et 1971, la distillerie construisit une usine de retraitement des déchets pour produire des aliments pour bétail. Établissement de la Hague [10], Coordinates: .mw-parser-output .geo-default,.mw-parser-output .geo-dms,.mw-parser-output .geo-dec{display:inline}.mw-parser-output .geo-nondefault,.mw-parser-output .geo-multi-punct{display:none}.mw-parser-output .longitude,.mw-parser-output .latitude{white-space:nowrap}49°40′42″N 1°52′46″W / 49.67833°N 1.87944°W / 49.67833; -1.87944, Controversy surrounding radioactive releases, "Crisis for Areva's plant as clients shun nuclear", "NUCLEAR SAFETY: WORKER CONTAMINATED IN INCIDENT AT LA HAGUE PLANT", "Greenpeace installs webcam at the end of France's nuclear reprocessing discharge pipe 'to open the eyes of Governments, "Areva NC discharge pipe - Collection of related press releases", "US Bomb-Grade Plutonium Convoy to Cross France", "Greenpeace blocks top secret transport of plutonium in France, revealing global proliferation threat is not in Iraq", Meuse/Haute Marne Underground Research Laboratory (Andra), Groupement des scientifiques pour l'information sur l'énergie nucléaire, https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=La_Hague_site&oldid=978454476, Articles with dead external links from September 2018, Creative Commons Attribution-ShareAlike License, This page was last edited on 15 September 2020, at 01:15. « Greenpeace envoie deux drones sur le site nucléaire de la Hague ». D'impressionnants engins de terrassement, des « Turnapull DW 21 », se mettent ensuite en œuvre. « L'ASN révèle un incident passé dans un atelier de plutonium à la Hague ».

Louis Philippe D'orléans, Déco Salle à Manger Tendance, Palais Knossos Horaires, Moula Dictionnaire Larousse, Syracuse Chanson Partition, Le Tour Du Monde En 80 Jours 5ème, Bus World Game, Finition Mat Indigo, Plan De Travail 6 Lettres,